LE PLUS GRAND PROBLÈME DU MONDE.


Vous connaissez ce moment quand vous voulez vous connecter à votre Facebook, vous tapez votre mot de passe, cliquez sur « se connecter » et soudain, on vous sort que votre mot passe est incorrect. Là naturellement, vous pensez à toutes les théories conspiratrices qui auraient pu touchées votre compte, vous paniquez, vous buvez de l’eau, vous vous calmez et vous vous rendez compte que la touche « caps lock » était activée. En ce moment précis, déjà près de 6 enfants africains sont morts de faim.

        J’ai été témoin l’autre jour au McDo de quelques scènes qui m’ont laissé réfléchir, des scènes de gens qui prennent des menus maxi best-of juste pour recevoir un verre en bonus et délaissent les trois quarts de leur plat, des scènes du bruit assourdissant des mandibules de certains qui s’empiffrent comme des porcs ALORS QUE DES GENS MEURENT DE FAIM EN AFRIQUE. Il ne vous est jamais arrivé de pleurer en lisant ce genre de phrases : « Whitney Houston meurt, tout le monde est en deuil. Des milliers d’enfants meurent en Afrique chaque jour, tout le monde s’en fout. » ? En effet, la faim en Afrique fait plus de morts que le suicide par l’utilisation excessive de l'emoji fuck ou la majuscule.
         Les gens n’arrivent pas à saisir toute la gravité de ce problème qui est plus important que tout ce que l’on peut imaginer, plus important que le réchauffement climatique, plus important que le trou d’ozone, plus important que la fin du monde (oh wait!), plus important que l’homosexualité des soldats américains en Afghanistan,  plus important que les changements réguliers que connaît l’interface de Snapchat, plus important que le manque de papier toilette pendant une diarrhée, plus important que l’absence de plaques signalétiques pour retrouver les toilettes dans un centre commercial, plus important que votre bataille sociopsychologique pour choisir le filtre instagram à utiliser pour la photo de vos pieds, plus importants que l’orientation sexuelle des escargots,  plus important que la faute commune du « comme même », plus important que les lèvres botoxées de Kylie Jenner, plus important que la femme qui crie le soir pour annoncer que la base de signature des données a été mise à jour. C’est ce que les gens n’arrivent pas à comprendre, car pendant que vous êtes occupés à prendre en photos vos oréos, à avoir des crises de panique après l’épuisement de votre boîte de Nutella, à utiliser le hashtag #foodporn, à essayer de battre le record de la portée de votre pisse, à exploser le bouton de votre jean, des enfants sont en train de mourir en Afrique. (OUF ! Vous pouvez souffler.)
Imaginez avec moi, un mec qui essaie de faire comprendre à ces pauvres enfants ce qu’est un apéritif : « Oui, l’apéritif, c’est la nourriture qu’on mange avant de manger la nourriture … non non ce n’est pas le dessert, ça c’est la nourriture qu’on mange après qu’on ait mangé la nourriture. ». Si vous pensez aussi que la tâche sera difficile d’expliquer le végétarisme à un enfant africain, imaginez sa réaction quand on lui apprendra qu’on chie sur de l’eau propre. Saviez-vous aussi qu’un leggings pour une fille africaine est considéré comme un jean large de taille XXXL ? Ahlala, c’est quand même malheureux que l’enfant africain ne soit pas au bout de la chaîne alimentaire comme ses compatriotes dans les autres continents.
Ma mission humanitaire en tant qu'infirmière en Afrique.
C'est moi entouré des enfants qui meurent de faim, (un jour peut être)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram

Instagram