QUELLE TROTTINETTE ÉLECTRIQUE EST LA MOINS CHÈRE À PARIS ?



Je me suis toujours posé cette question, autant de trottinettes sur les voies publiques, parfois par terre, mais, laquelle choisir ? Laquelle est la moins chère ? Pourquoi privilégier cet opérateur a l’autre ? Personnellement j’ai ma propre trottinette électrique, la seule fois où j’utilise cet appareil c’est tard la nuit pour rentrer de soirées.


Petit récapitulatif, Il y a d'abord eu Lime en juin 2018, puis Bird au début de l'été et Bolt, à la rentrée de la même année, suivie de Wind.
Fin 2018, Tier a fait leur apparition sur les trottoirs parisiens. Enfin, en 2019, les trottinettes FlashHiveVoi et Dott sont arrivées coup sur coup, avant la petite dernière Jump, déployée au printemps 2019 par Uber.

Des questions se posent alors. Est-ce que tous ces services se valent ? Quelles sont les ressemblances et les différences entre les opérateurs ? Voici un comparatif de l'ensemble des services de location de trottinettes disponibles à Paris.

 1  LIME.

Première arrivée sur le marché parisien, la trottinette Lime est Américaine. Grande et élancée, cette patinette motorisée peut aller à une vitesse maximale de 24 km/h, pour une autonomie de 50 km et est accessible dès 18 ans.
Côté prix, il faut débourser un euro de « prise en charge », puis 15 centimes la minute. Mais attention, pour payer, il faut s'acquitter d'un coupon de 10, 20, ou 50 euros. Ainsi, il faudra compter 3,25 euros pour une course de 15 minutes et 5,5 euros pour une course de 30 minutes.
Pour l'emprunter, le système est classique. Après avoir téléchargé l'application et alimenté le compte d'au moins 10 euros, il faut d'abord localiser une trottinette Lime sur la carte, la trouver, puis scanner le code-barre (QR code) qui se trouve sur le guidon, afin de la débloquer. Pour le rendre, il suffit de la garer (là où elle dérange le moins) puis finir la course sur l'application.

 2  BIRD.

La trottinette Bird a fait son apparition en plein été, à Paris. Également américaine, elle est néanmoins bien moins imposante que la version de Lime. Son modèle la Xiaomi M365 (que j’ai acheté sans hésitation) est commercialisée autour de 400 euros pour les particuliers.
Pour l'emprunter, il faut être âgé d'au moins 18 ans et posséder un permis de conduire valide. Sur l'application, il est également souligné que seul « un seul conducteur est autorisé par trottinette ». Concernant la vitesse, Bird peut tout comme son concurrent aller jusqu'à 24 km/h.
Côté prix, Bird pratique la même tarification que Lime, sauf qu'il n'est pas nécessaire de payer à l'avance. Donc l'utilisateur ne paie que ce qu'il « consomme », soit un euro de « prise en charge », puis 15 centimes la minute (3,25 euros pour 15 minutes, 5,5 euros pour 30 minutes).

 3 BOLT.

Dernière arrivée, la trottinette Bolt. Pour l'utiliser, il faut déjà télécharger l'application dédiée à cette plateforme. Et grande nouveauté, sur cette application, il est possible de se réserver la trottinette Bolt pendant trois minutes, le temps de la rejoindre
comme les autres trottinettes, elle est censée rouler à 25 km/h maximum, côté prix, la tarification de la trottinette Bolt est alignée sur celle de Lime et Bird, c'est-à-dire un euro « pour la prise en charge », puis 15 centimes la minute (3,25 euros pour 15 minutes, 5,5 euros pour 30 minutes).

 4  WIND.

La trottinette Wind a commencé à être déployée à Paris cet été. Celle-ci fonctionne via une application dédiée aux mobilités, sur laquelle les usagers peuvent emprunter soit un vélo en libre-service, soit une trottinette électrique également en libre-service.
Fin octobre, ce service ne semblait pas encore parfaitement implanté dans les rues de la capitale, puisque seuls quelques arrondissements de l'hypercentre étaient couverts par l'application. Et il faut faire très attention à ne pas quitter cette zone, car si la location prend fin hors de celle-ci, 100 euros sont prélevés directement sur le compte. Difficile donc d'imaginer être un utilisateur quotidien si l'on ne peut pas sortir de cette zone confinée.
Du côté des prix, peu de changement : il faut également compter 1 euro pour la « prise en charge », pour les 20 premières minutes, puis 15 centimes la minute. Par contre, il faut faire attention à bien rendre la trottinette dans la zone autorisée.

 5 TIER.

Après Voi, voici Tier. Une nouvelle trottinette électrique arrivée à Paris, à la fin du mois de décembre. Repérées dans le centre-ville de Paris, elles sont nombreuses à être disponibles dans le quartier des Halles et autour des musées parisiens.
La trottinette Tier au design vert et noir ne présente pas de nouveauté ni de gadget supplémentaire par rapport aux concurrents.
Et comme d'habitude pour l'emprunter, il suffit de télécharger l'application. Ensuite, pas de surprise côté prix : il faut compter 1 euro de « prise en charge », puis il faut débourser 15 centimes la minute.

 6 FLASH.

La trottinette Flash a fait son arrivée à Paris en février 2019.
Aucune nouveauté côté pratique, il faut télécharger l'application, avant de pouvoir localiser les trottinettes disponibles, scanner le QR code pour la déverrouiller. Enfin, pas de surprise non plus côté prix : comme pour ses concurrents, il faut compter 1 euro de « prise en charge », puis 15 centimes la minute.

 7  HIVE.

Elles débarquent à Paris en mars. Pour les emprunter, l’application est déjà disponible et le système est classique. Pour les recharger, par contre, le groupe va faire appel à une entreprise externe qui viendra récupérer les trottinettes, puis les déposera directement chez Hive. Là, en plus d’être rechargées, elles seront intégralement contrôlées et leurs « organes » de sécurité vérifiés. 
Côté prix, Hive s’est calé avec ceux de ses concurrents : 1 euro pour la débloquer, puis 15 centimes la minute. Pas besoin néanmoins de s’acquitter d’une somme minimum à l’avance, l’utilisateur est débité à chaque course.

 8 VOI.

Voi, la nouvelle trottinette rose et noire déployée également à Paris au mois de mars 2019.
Pour le design, Voi est un modèle classique de trottinette électrique à deux-roues, muni d’un garde-boue, d’une mini lumière à l’avant et d’une sonnette. À l’instar de ses concurrents, l’application est nécessaire pour la repérer dans l’espace public parisien, puis il faut scanner le QR code à l’aide son téléphone.
Côté prix, rien de bien différent puisque tous les opérateurs ont calqué leur prix les uns sur les autres. Pour emprunter ce petit engin à deux-roues, il faut donc compter 1 euro pour le « débloquer » puis il faut débourser 15 centimes la minute.

 9 DOTT.

La trottinette Dott a fait son apparition dans les rues de Paris, en ce début de printemps
Leur fonctionnement est similaire aux autres. Idem pour le prix, le groupe s’est aligné sur ses concurrents avec 1 euro pour le déverrouillage puis 15 centimes la minute. Chargée, la trottinette pourra faire plus ou moins 35 km, en fonction du trafic et des conditions météorologiques.

 10 JUMP.

Le 11 avril 2019, 500 trottinettes Jump ont été déployées dans Paris intra-muros par Uber qui se lance dans la bataille.
Disponibles directement sur l’application Uber, ces deux-roues électriques seront accessibles – à l’instar de ses concurrents – moyennant 15 centimes la minute, plus 1 euro afin de « débloquer » la location. Soit 2,50 euros les 10 minutes, ou 5,50 euros la demi-heure.
À l’occasion de son lancement, le groupe a annoncé que les « frais de déverrouillage » étaient offerts pendant trois semaines.


CONCLUSION

À part la LIME ou il faut recharger son compte à l’avance, tous les autres opérateurs ont le même tarif, ce qui fait que pour le moment aucune concurrence tarifaire entre eux,
Vous pouvez donc prendre n’importe quelle trottinette dans la voie publique, cela vous coûtera 1 euro le lancement et 15 centimes la minute.
Néanmoins, avec des codes promo ou encore des frais de verrouillage offerts, on peut économiser sur une course avec l’opérateur UBER avec sa trottinette JUMP qui offre ces quelque avantages à ces clients.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram